Retour sur les Championnats du Monde jeunes d’escalade

Du 9 au 16 août, les meilleurs jeunes grimpeurs de la planète se sont retrouvés à Moscou, pour les Championnats du Monde jeunes d’escalade, de vitesse, bloc et difficulté.

Faire partie de la sélection nationale était déjà un premier challenge très relevé, et réussi par deux TAGeurs également membres du pôle espoir Occitanie basé au CREPS de Toulouse : Eliot Barnabé (minime) et Léna Grospiron (juniore).

Eliot était sélectionné pour le bloc et la difficulté, alors que Camille et Léna étaient sélectionnées pour la difficulté.


 

C’est Eliot Barnabé, arrivé un peu plus tôt à Moscou, qui a donc démarré par l’épreuve de bloc après une petite visite de la Place Rouge la veille. Déjà Champion de France en titre, et avec deux médailles dont une victoire en Coupe d’Europe, il était venu avec de belles ambitions malgré la dimension mondiale de l’événement.

Ces qualifications se déroulent parfaitement bien, puisqu’il termine 2ème de son groupe de 34 compétiteurs (sur les 68 que comptent la catégorie minimes). Il gagne ainsi aisément son ticket pour les demi-finales. La demi-finale qui se joue en 4 blocs se déroule moins idéalement, puisque sa performance ne le conduit pas dans la finale réunissant les six meilleurs compétiteurs. Il termine toutefois à une très bonne 10ème place de ces Championnats du Monde de bloc minimes.

Ensuite Léna Grospiron démarre la difficulté, sur un mur imposant, arborant un montage de modules en forme d’immense étoile rouge.
A son actif cette saison, une médaille de bronze aux Championnats de France, une médaille de bronze en Coupe d’Europe et une médaille d’argent au classement général des Coupes d’Europe. Elle a même l’honneur, pour ne pas dire la malchance, de devoir démarrer les qualifications en première position. Elle termine ainsi cette première voie en 15ème position, et la seconde dans l’après-midi en 11ème place, se classant ainsi 19ème des qualifications, qualifiée pour les demi-finales.

Le lendemain en demi-finales, elle effectue un très bon run, gardant la tête de la compétition un certain temps. Au final elle réalise la 7ème meilleure progression, mais à égalité avec deux autres concurrentes. Les prestations des qualifications entrent donc en jeu pour les départager, et elle se retrouve à une petite place de la finale pour un mouvement de moins en qualification. Elle se classe ainsi 9ème de ces Championnats du Monde de difficulté juniores, satisfaite malgré la petite frustration d’une finale si proche.

Séniore l’an prochaine, elle clôt ainsi de belle manière sa carrière jeune bien remplie depuis déjà cinq années en Equipe de France jeunes.

Retour d’Eliot sur la scène deux jours avant la clôture des mondiaux. Polyvalent et performant également en difficulté (vice champion de France, deux médailles dont une victoire en Coupes d’Europe), il espérait bien faire aussi bien qu’en bloc voire rentrer en finale cette fois.

Comme en bloc, cela a bien débuté puisqu’il termine 6ème de sa première voie, 14ème de la seconde, et ainsi 10ème des qualifications. Malheureusement une contre performance en demi-finale lui ôte tout espoir de gagner des places, et il termine 23ème de ces Championnats du monde de difficulté minimes.


 

Grand bravo à eux deux pour cette excellente saison, et ces prestations de haut-niveau international.

Ce n’est pas tout à fait terminé pour Eliot qui aura encore moins de vacances, puisque nous le retrouverons sur les Championnats d’Europe de bloc, à Bruxelles le 31 août.